Je suis le président de l’Association des Pères Noël. Nous avons 50 membres permanents dans nos bureaux à Montréal et 200 à la pige. On s’occupe de tout ce qui est rattaché en somme au bon monsieur Noël. Nous faisons surtout des partys de bureau, les hôpitaux, les maisons du 3è âge, tout ce qui est relié en somme pour le temps des Fêtes.

Nous offrons aussi des services de location et nous faisons l’entretien des barbes et perruques pour les centres commerciaux et pour les institutions qui ont leur propre costume.

En 1863, l’illustrateur Thomas Nast revêt le Père-Noël d'un costume garni de fourrure blanche et portant un large ceinturon de cuir.

Mais depuis quelques années, la tendance est au Père Noël à vraie barbe. Ce sont des gens qui ont la formation de parler un peu comme des romanciers, qui connaissent l’histoire du Père Noël, ils ont vraiment le physique de l’emploi, des manières très disposées d’écoute envers les enfants. C’est pas tout à fait la même image.

Ce n’est plus ce que c’était, le métier de Père Noël. C’est beaucoup plus strict, il y a des normes, tout le monde est enquêté. Il faut que tu aies 18 ans en montant, être honnête, être sobre, de mesurer entre 5’8” et 6’0” et peser un minimum de 225 livres ou plus.

En septembre, on donne un cours sur une période de deux jours. Ça coute 195,00$. On va leur montrer comment s’habiller. Les gens pensent le savoir mais savent-ils vraiment que le pompon va toujours à gauche? Les gens croient qu’être Père Noël, c’est une rigolade. Oui, c’est une rigolade pour monsieur maison. Mais si tu veux vraiment faire croire à un enfant, il ne faut pas que tu fasses ça en rigolant.

Le 25 décembre devient jour férié en 529 après JC sous le règne de l’Empereur Justinien.

On demande à ce que nos Pères Noël ne soient pas juste des bonshommes mais qu’ils s’occupent des enfants. De ne pas promettre des choses qu’ils ne pourront peut-être pas avoir. On travaille vraiment de septembre à fin décembre, mais durant l’année, à partir du mois d’avril, on réenquête les personnes, on fait fabriquer les costumes, on fait des tests de faux ventres et on achète les gants.

Premièrement, j’aimerais avoir une relève. Mais ce qui était le rêve, c’était de trouver un petit domaine où je pourrais faire un genre de foyer de Père Noël.