On est une compagnie située à Winnipeg au Manitoba et on revend des logiciels de Microsoft Business Solutions à travers les Prairies, surtout au Manitoba, en Saskatchewan, en Alberta. On a aussi développé nos propres logiciels, qu’on revend à travers l’Amérique du nord. En 1997, nos ventes étaient de 1.8 millions. On va finir cette année avec juste à peu près 5 000 000 $ de revenus.

Les premiers rapports de comptabilité ont été inscrits sur des tablettes d’argile en Égypte et en Mésopotamie vers 3300 avant J.C.

On a vraiment axé nos services à la clientèle. On s’assure que les logiciels développés facilitent le travail de nos clients.

Le plus grand défi est arrivé à l’an 2000, quand tout le secteur technologique s’est vraiment écrasé sur le marché. Il a beaucoup fallu qu’on fasse du marketing et même appeler tous nos clients pour dire: “Écoute, on est encore içi, on est encore une compagnie viable, s.v.p. utilisez nos services de nouveau.”

Le personnel d’Encore est motivé parce qu’ils peuvent faire la différence avec les clients à qui ils parlent à tous les jours. Eux ont le pouvoir de prendre les bonnes décisions pour ces clients-là.

Le premier courriel envoyé en 1971 comprenait des instructions sur l’utilisation de l’arobase @ dans les courriers électroniques.

Moi, puis mon partenaire, on voyage environ une semaine, chaque six semaines, à travers le Canada et aussi aux États-Unis pour voir des opportunités. On dépense environ 1 million de dollars par année pour développer nos propres systèmes de logiciels.

Mon but pour Encore est vraiment axé sur la croissance de la compagnie. On vient juste de finir un plan stratégique. Avec ce plan stratégique là, on va avoir une croissance de Encore de 20 millions $ de revenus en 2010.