J’ai une garderie, French Connection, içi dans ma maison de Port Alberni et j’offre mes services en français. J’essaie d’offrir des programmes pré-scolaires pour les enfants qui veulent apprendre un peu le français avant d’aller à l’école. En ce moment, j’ai à peu près 20% de capacité, mais j’ai déjà des parents qui me demandent qu’est-ce qui va arriver en septembre?

Alors, j’ai confiance que je vais me trouver assez de clients. Les parents qui inscrivent leurs enfants dans ma garderie vont voir des avantages. Ils reçoivent beaucoup plus d’attention içi avec moi parce que j’ai seulement le droit d’avoir 6 enfants.

Les personnes bilingues sont plus actives dans la communauté que celles qui ne parlent qu’une seule langue.

Le matin, c’est un peu plus relaxe. Les enfants arrivent à différentes heures. Vers 8h30, je les amène à l’école pour leur enseigner un programme pré-scolaire en français pour les enfants qui ont 3-4 ans.

Vers 17h00, tous les enfants reviennent à la maison. J’essaie d’aider les élèves avec leurs devoirs. C’est beaucoup apprécie par les parents qui ne veulent pas faire ça en faisant le souper, avant d’aller au socceur ou à la danse, le soir avec les enfants.

J’avais assez d’argent pour commencer mon entreprise sans devoir emprunter de la banque. J’ai dû payer mon permis, les recherches des policiers, les détecteurs d’incendie, la trousse de premiers soins, les jouets et l’équipement. Beaucoup des dépenses peuvent être partager avec ma vie familiale. Je peux déduire un pourcentage de mes dépenses, aux impôts, à la fin de l’année.

Plus tard, s’il y a des demandes pour mes services, je vais demander aux parents de payer pour des places fixes pendant le mois et si l’enfant est absent, ils vont payer quand même.
J’ai aussi des idées à enregistrer un disque de musique pour les parents français.

Les personnes qui apprennent plus d’une langue apprennent aussi d’autres matières plus rapidement.

J’aime bien être un entrepreneur. J’aime bien quand c’est moi qui est en charge des affaires, et en faisant cette entreprise, c’est moi qui a le contrôle suprême.