C’est surprenant de voir à quel point la demande est forte pour ce type de service aujourd’hui. Nous avons plus de 400 membres et nous sommes en affaires depuis seulement 2 ans.

Ce n’est pas uniquement pour les solitaires. C’est pour les gens occupés, les gens dans la trentaine, ceux qui sortent de l’université et ont moins de vie sociale, les gens divorcés, ceux qui ont malheureusement perdu quelqu’un de la maladie et même les nouveaux arrivants en ville. Il y a une demande aussi simplement pour sortir de la maison et rencontrer des gens nouveaux.

27% des Canadiens sont célibataires.

On me demande souvent pourquoi Eight at Eight? Parce que 4 femmes et 4 hommes se rencontrent à 20h00 pour passer la soirée ensemble. Quand on organise une soirée, on essaie de mettre certains morceaux du casse-tête en place. D’abord, la disponibilité des gens et s’assurer qu’ils sont dans le même groupe d’âge.

On essaie de mélanger des gens qui ont des points en commun pour qu’ils se sentent à l’aise lors du repas mais parfois on diversifie le groupe pour qu’ils aient différents sujets de conversation.

Le défi est d’attirer les hommes. Nous avons constaté qu’ils sont plus gênés à se joindre aux groupes de rencontre. Mais je pense que lorsqu’ils se joignent à nous, ils sont fantastiques et adorent l’expérience.

Les membres paient 35,00$ pour l’organisation de la soirée. Il paie aussi leur repas et leurs consommations.

Aux États-Unis, il y a plus de 700 sites de rencontre sur Internet

Quand tu as une petite entreprise, tu dois être déterminé. Tu dois être conscient qu’il y aura des hauts et des bas et des moments difficiles. Peu importe le type d’entreprise.
J’aime être mon propre patron. Je suis la seule responsible de mon entreprise et j’en retire un grand plaisir.