Cold Surf fabrique des sangles, de la cire, des sacs de surf et bientôt du dissolvant à cire pour nettoyer la planche.On est situé à Tofino sur la côte ouest. Nous sommes en affaires depuis un peu moins d’un an.

Je pense que nous sommes assis sur une mine d’or. Nous sommes situés sur la plage de Tofino, la destination numéro un de surf au Canada.


Il y a quelques années, l’idée de partir mon entreprise m’a traversé l’esprit. Mon mari et moi regardaient des sangles et il m’a dit : Penses-tu que c’est quelque chose qu’on pourrait fabriquer? Oui : Pourquoi pas. J’ai toujours voulu avoir mon entreprise, être mon propre patron, faire mon horaire et quoi de mieux qu’une entreprise de surf? D’autres personnes l’ont fait avant, ça vaut le coup d’essayer!

Dans les années 60, les planches pesaient en moyenne 110 livres.

À present, le plus gros vendeur est les sangles. Ici, on porte des combinations isothermiques d’une épaisseur de 5 mm et des bottes, donc on ajoute un autre 5 mm. Les sangles qui proviennent d’Hawaii sont trop serrées. Les clients sont contents de trouver une sangle de bonne taille.

Moins d’homme ont fait du surf dans des vagues de 50 pieds que d’hommes qui ont voyagé dans l’espace, grimpé les plus hautes montagnes et exploré les profondeurs de la mer.

La cire permet de rester sur la planche parce que la surface est extrêmement glissante. L’eau ici est très froide, on a besoin d’une cire lisse et collante sinon c’est trop glissant. Je veux me spécialiser dans la fabrication sur mesure de sac. La tendance aujourd’hui est de surfer avec des planches plus larges et plus épaisses donc les sacs réguliers sont trop ajustés.

La prochaine étape est d’avoir une ligne de vêtements. Le simple fait d’avoir des gens qui portent des chandails au logo du magasin aide à élargir notre présence dans le marché des accessoires de surf.