Daniel Richer dit Laflèche est un crieur public profondément attaché aux traditions. Avec ses magnifiques uniformes d’antans et sa voix de 110 décibels, nul doute qu’il sera vu et entendu par tous, à notre grand bonheur. Le Crieur est un service de communication parce que le crieur c’est un maître de cérémonie, un orchestre et un décor tout en un.

Ce qui est un peu particulier, c’est que je suis un crieur théâtral. J'offre les services de maître de cérémonie, de traducteur parce ce que je suis bilingue. Et aujourd’hui je suis un des trois crieurs qui travaillent le plus du monde.

Je fais l’annonce d’ambassadeur pour les soirées d’ambassade. J'ai présenté le pape, la reine, Gorbatchev, tous les premiers ministres depuis Pierre Elliott Trudeau. Je fais aussi l’ouverture des festivals, l’ouverture de événements spéciaux, les proclamations de passion, les déclarations d’amour et les demandes en mariage.

Aux temps de la Grèce ancienne, les premiers crieurs publics étaient des coureurs provenant de Sparte.

Je fais également les tournées scolaires, où j’enseigne l’art de la criée, de la projection et je passe le message de l’importance de croire en soi et l’importance de l’histoire. J’ai gagné neuf fois crieur le plus élégant au monde et je crois que c’est ça qui ne démarque.

À l’époque, on donnait aux crieurs publics des chaussures pour les remercier de leurs services.

J’ai vingt et un uniformes différents qui datent de la cour médiévale française jusqu’à mes ensembles autochtones. Mes uniformes vaillent entre 2 000$ et 10 000$ chacun. Mes tuxedos ça peut aller de 200$ à 500$ chacun.

Quand tu es dans les arts, il y a deux saisons. Il y a une saison où tu fais les dettes, et il y a une saison où tu paies tes dettes. Le bon côté de l’emploi c'est que tu n’as pas un horaire de neuf à cinq. Tu es invité à certains des plus grands évènements au monde. Tu rencontres des gens incroyables et tu voyages.

Victor Hugo a dit : «Qui trouve emploi qui lui plait passe sa vie sans jamais travailler et je pense que c’est là que je suis rendu. Je fais des choses qui me plaisent.